• [Décryptage compo] The Body Shop, Beurre démaquillant à la camomille

    Posté le 28 août 2013, modifié le 22 novembre 2014

     

    Mon avis sur la marque The Body Shop a toujours été mitigé.
    Je considère en effet que la marque (à l’instar de Lush, que je préfère) surfe sur la vague du greenwashing, mais en ayant quand même à son actif quelques engagements honorables.

    Citons par exemple :

    • la présence d’ingrédients issus du commerce équitable
    • l’absence de tests sur les animaux (ingrédients et produits finis)
    • l’absence de (sur)emballages inutiles
    Lily Cole

     

    Seulement voilà, lorsqu’on se penche un peu plus sur les compositions des produits The Body Shop, le karité du Ghana ou l’aloès du Guatamala équitables nous semblent bien lointains : crèmes ultra siliconées, shampooings à base de sulfates et de quaterniums… les produits The Body Shop ressemblent beaucoup aux marques conventionnelles de nos supermarchés – avec quelques actifs en plus.

    Le beurre démaquillant à la Camomille en est un parfait exemple, je vous explique.

    Le produit

    Prix indicatif : 11 euros
    Packaging : pot en métal de 90 mL
    Où le trouver : réseau The Body Shop (boutiques et site web)

    baume démaquillant camomille

    Le point compo

    Le haut de la déclaration INCI est occupé par des ingrédients typiquement issus de la cosmétologie conventionnelle, qui constituent ainsi une grosse partie du produit fini.

    Composition (déclaration INCI) du baumé démaquillant camomille The Body Shop

    L’Ethylhexyl palmitate est une huile synthétique (extraite de l’huile de palme) très bon marché.

    Elle est dotée d’un toucher sec qui rend son utilisation agréable et possède un indice de comédogénicité plutôt élevé. Attention donc si vous êtes sujet au microkystes, boutons et autres joyeusetés.

    L’emploi de cette huile est certainement justifié par son coût peu élevé. On aurait tout de même préféré l’utilisation de Caprylic capric/tryglycérides, une huile végétale estérifiée non comédogène et irréprochable d’un point de vue écologique (correspondant ainsi mieux à l’image naturelle que The Body Shop veut donner).

    Les deuxièmes et troisièmes ingrédients de la déclaration INCI sont respectivement une cire à base de paraffine (comédogène également) et un émulsifiant éthoxylé (PEG). Pour rappel, les émulsifiants éthoxylés sont issus d’un procédé chimique lourd, et sont suspectés de rendre la peau plus perméable aux éventuelles substances nocives.

    Enfin, il est dommage de ne trouver le bouquet des actifs végétaux (beurre de karité, huile d’olive, huile de tournesol et eau florale de camomille) qu’en fin de liste, ils sont ainsi présents en moindre quantité.

    Citons tout de même (pour l’anecdote) que l’eau florale de camomille mise en avant par The Body Shop n’arrive qu’en avant dernière position de la déclaration INCI. N’est-il pas dommage d’avoir créé une gamme de soin entièrement basée sur un ingrédient si peu dosé ?

    globe The Body Shop

     En résumé

    La composition du baume démaquillant à la camomille de The Body Shop n’est ni mauvaise ni idéale. Disons que celle-ci est moyenne et correcte.

    Plusieurs actifs émollients et adoucissant sont présents, même si ceux-ci sont « noyés » dans un mélange d’huile synthétique et de paraffine comédogène.

    Notons tout de même que la camomille, actif star de ce soin n’est présente qu’en infime quantité et qu’il aurait été plus honnête (mais moins vendeur) de nommer ce produit « Baume démaquillant à l’huile d’olive » plutôt que « Baume démaquillant camomille ».

      

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Mots-clés de l'article: ,

12 commentaires.

  1. Délia dit :

    Je suis bien d’accord avec toi, bien que je n’affectionne pas non plus Lush, pour les mêmes raisons qui me poussent à m’éloigner de TBS.
    Disons que pour un démaquillant une composition moins « saine » a certainement moins d’impact qu’une crème visage, mais la marque joue beaucoup trop sur le coté végétal des agents actifs bien trop peu présents …
    J’imagine que tu as déjà lu le bouquin « la vérité sur les cosmétiques », je suis en plein dedans, et j’ai bien cru comprendre que c’est la totalité de la composition qui importe, plus que des micropourcentages d’agents actifs qui n’activeront rien du tout.
    En tout cas j’ai adoré lire ton article, tu décortiques mais tu laisses une part de choix, sur quoi en penser.
    Y’a encore du chemin, mais j’espère qu’un jour, la loii interdira ce genre de publicités mensongères. Ce sera vendeur les crèmes 100% silicones comédogènes tu crois? :-)

    • Vanilline dit :

      Je suis d’accord avec toi aussi !
      Je connais le livre de Rita Stiens, et tu as raison : la qualité d’un cosmétique passe par la qualité de ses actifs, mais surtout par celle de l’excipient.

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire. Je pense que les articles les plus justes sont les plus nuancés, et j’essaie d’appliquer ce principe au maximum.
      Pour ce qui est des publicités mensongères on peut toujours espérer, mais effectivement une crème à base de paraffine fera moins rêver ;)

  2. angie dit :

    Bonjour,
    merci pour ce nouveau décryptage toujours instructif et éclairant.
    Nous sommes à la limite de la publicité mensongère (même plus à la limite d’ailleurs), revendiquer l’appellation « démaquillant à la camomille » quand cette dernière est un composant plus que minoritaire est parfaitement trompeur pour la consommatrice lambda qui ne décortique pas l’étiquette.
    en France nous légiférons pour n’importe quoi ou presque, il ne serait pas inutile de le faire sur les cosmétiques et de ne permettre aux fabricants d’apposer et revendiquer sur le nom du produit un composant que lorsque celui-ci est dans les 3 premiers de la liste INCI.
    ça ne risque pas d’arriver de sitôt, notre tablette de salle de bains aura beaucoup de moins de charme avec la crème aux silicones et le démaquillant à la paraffine.
    j’avais déjà constaté l’hypocrisie de la marque body shop sur ce point là (comme yves rocher et d’autres qui mettent en avant le naturel de manière bien trompeuse…)

    • Vanilline dit :

      Je suis d’accord avec toi également ! Malheureusement The Body Shop n’est pas un exemple isolé et cette pratique est très répandue (Yves Rocher, Natura Brésil en sont de bons exemples).
      Je préfère encore me tourner vers Lush. Leurs produits ne sont pas totalement naturels non plus, mais ils ont au moins le mérite d’être « chargés » en actifs.

  3. geblust dit :

    Bon bah c’est bien ce que je pensais, il ne remplacera pas mon Kibio défunt snif.
    J’avais lu des articles élogieux et c’est vrai que la texture doit rendre l’utilisation géniale mais je me doutais que la compo serait pas terrible ( juste pas terrible j’aurais tenté mais codémogène c’est même pas la peine d’essayer^^).
    Bref merci pour cet article je l’attendais avec impatience!

  4. Nathalie scrap dit :

    J’avais envie de le tester, mais arfff non, ayant des gros souci d’imperfections. Même si ça reste pas longtemps sur la peau je vais éviter… Je vais rester avec l’huile démaquillante à la rose de melvita , que la peau tolère bien

  5. Vanessa dit :

    Merci pour cet article!! j’hésitais à acheter mais maintenant que je vois que c’est comédogène je ne le ferai pas!!!! sinon que penses-tu du beurre Take The Day Off de Clinique? c’est comédogène aussi?

    • Vanilline dit :

      Bonjour !
      La compo du beurre Take the day off est meilleure d’un point de vue comédogénicité : pas de silicones ni d’huiles minérales par exemple.
      Elle n’est pas idéale pour autant car elle contient notamment des émulsifiants éthoxylés (polluants) :)

      PS : pardon pour le long retard de ma réponse, ton message c’était glissé dans les « Indésirables » que je n’avais jamais vérifié

  6. Matt dit :

    Bonjour, c’est relativement rare de voir des blogs qui s’intéressent à la composition des produits, ce qui est selon moi le 1er critère à prendre en compte pour choisir ses produits de beauté.

    Bravo pour ce choix judicieux.

    Sinon il ne faut pas rêver, ce soit des marques comme Body Shop, Natura Brasil, Yves Rocher… même combat : faire croire aux gens que leurs produits sont  »naturels » et  »sains » alors que c’est complètement faux. Malheureusement la plupart des gens tombent dans le panneau du marketing…

    Bref, au final peu de marques sont réellement intéressantes et sont en général peu connues malheureusement.

    Je vous conseille de jeter un coup d’œil sur les marques suivantes :
    -> Alépia (savons, shampoings, pierre d’alun, huiles végétales bio…)
    -> Loren Kadi (marque française) (shampoings essentiellement)
    -> Karethic (savon et beurre de karité bio label Nature à Progrès et commerce équitable)
    -> Ile aux Plantes (marque française) (savon bio label Nature & Progrès)

    Pour les gommages au lieu d’acheter des gommages de marque hors de prix et bourrés de produits chimiques, faites les maison (miel ou huile végétale avec du sucre ou du gros sel ou de la noix de coco râpée).

    Pour finir, vous n’avez pas besoin de crème hydratante, crème de jour et crème de nuit.
    Toujours pour les mêmes raisons (cher et remplies de produits chimiques).
    Une simple huile végétale 100 % pure vierge et bio de 1ère pression à froid fera l’affaire (elle remplace parfaitement également votre démaquillant industriel au passage).

    • Marie dit :

      Pour les gommages, perso, je n’ai rien trouvé de mieux et moins cher que le marc de café mélangé avec mon gel douche ou mon savon habituel! :) La noix de coco rapée ça revient quand même cher et le gros sel, euh c’est du gommage BDSM un peu non? :)

      • Vanilline dit :

        Niveau gommage j’adore celui de Melvita aux agrumes, j’attends patiemment de le racheter ! En attendant je me suis offert quelques savons noir de Sous L’Oranger. Ce sont d’excellents produits. Moins agréables à utiliser que mon Melvita favori mais terriblement efficaces !

  7. VirginieB dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>