• [Décryptage compo] Natura Brasil, Ekos shampooing cheveux normaux Maracujà

    Posté le 2 août 2012, modifié le 22 novembre 2014

    Le produit

    Flacon : 400 mL
    Prix indicatif : 12 euros

    Infos officielles

    Originaire de la Forêt Atlantique, le Maracujá est consommé par les Indiens Tupi. Traditionnellement connu pour ses propriétés nutritives, ce fruit acidulé est un délice. L´huile douce extraite des graines de Maracujá enrichit ce shampooing pour donner à vos cheveux équilibre, douceur et souplesse.

    Bénéfice produit
    Enrichi en huile de Maracujà, ce shampooing nettoie en douceur et laisse les cheveux brillants et délicatement parfumés.

    Conseils d’utilisation
    Appliquez sur cheveux mouillés, massez en douceur puis rincez à l’eau.
    Utilisez ensuite l’après-shampooing Maracujà.
    Dermatologiquement testé. Usage externe.

    http://www.naturabrasil.fr/Products/ProductDetail.aspx?ProductID=32832&bg=hair&tcid=977&cid=1012&m=1

    Le point compo

    Je ne sais pas vous, mais dans dans ma tête Natura Brasil était une marque eco-friendly, tournée vers le naturel et le respect de l’environnement.
    Je dis bien « étais » car je suis fortement déçue.

    Certes cette marque ne se dit pas bio, mais elle semble s’engager dans une démarche écologique, tout en mettant en avant le choix d’ingrédients qui ne sont pas d’origine animale ni testés sur les animaux.

    Bref avant de tenter l’expérience Natura Brasil j’ai voulu jeter un coup d’œil à la compo du shampooing qui m’intéressait, voyez plutôt :

    L’huile de Maracuja, ingrédient mis en avant par Natura Brasil dans ce shampooing, c’est l’autre nom de l’huile du fruit de la passion que l’on retrouve ici sous le nom de Passiflora edulis/Passiflora incarnata seed oils PEG-8.

    Première chose, elle est située en 17e position de la déclaration INCI (rappelons que cette déclaration liste les ingrédients dans l’ordre décroissant de concentration, elle n’est donc pas présente en grande quantité dans le produit), mais surtout cette huile de passiflore est éthoxylée.
    L’éthoxylation est un procédé industriel qui met en jeu un gaz très réactif, toxique, cancérigène et mutagène à savoir l’oxyde d’éthylène. Ce procédé est également extrêmement polluant et les composés qui en découlent sont suspectés de favoriser la pénétration de composés toxiques à travers la peau.

    Bref sur les 27 ingrédients de ce shampooing, 5 sont éthoxylés (ce sont les émulsifiants).

    Le reste de la composition n’est pas spécialement mauvaise, 3 des 4 tensioactifs (=les molécules qui lavent) sont doux, on remarque également la présence de plusieurs émollients tels que le sorbitol ou la glycérine (ils lissent la fibre capillaire, adoucissent les cheveux et les empêchent de se dessécher).

    Dommage tout de même de retrouver d’autres substances problématiques à la fin de la déclaration INCI comme l’agent chélatant Tétrasodium EDTA  (polluant) ainsi que 2 colorants azoïques jaune et jaune-rouge (suspectés cancérigènes).

    En conclusion je n’achèterai pas ce shampooing et l’image qu’il m’a donné de la marque n’est pas des plus glorieuses.

    Reste à voir si j’avais jeté mon dévolu sur un produit non-représentatif de l’éthique Natura Brasil et s’il existe des soins un peu plus respectueux de notre peau et de l’environnement.

    Affaire à suivre !

     

      

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Mots-clés de l'article: ,

7 commentaires.

  1. Comme quoi marketing et réalité sont 2 choses bien différentes!!

  2. Sissi dit :

    Une belle déception et si on veut un shampoing enrichi par l’adjonction d’une huile, on peut faire l’ajout soi-même. Pour cela, il suffit d’ajouter une demie c.à.c. d’huile végétale « sans effet gras » ni odeur désagréable (jojoba, avocat, fruit de la passion, oléine de karité ou camélia) à une dose de shampoing neutre. Et si le résultat est concluant, on peut réaliser un shampoing entier en ajoutant 4 c.à c. d’huile végétale à un flacon de shampoing de 250 ml. Je n’ai pas encore testé cette recette que j’ai trouvée récemment mais je vais le faire assez rapidement avec un shampoing Melvita. Il faut juste que j’achète de l’huile de camélia chez Aroma-zone.
    Je te remercie bcp pour ce décryptage. Je suis déçue par rapport à l’idée que je me faisais de Natura Brasil mais tu as efficacement éclairé ma lanterne.

  3. Tinky dit :

    Hé ben, moi qui croyais que c’était une marque un peu « naturelle »… Comme quoi, il faut pas toujours se fier aux apparences !

  4. Neena dit :

    Effectivement, la sobriété du « packaging » et la mise en avant de la présence d’huiles laissaient penser à un produit plus respectueux … Raté ! Merci Vanilline :)

  5. missblabla dit :

    je découvre tes articles très intéressants sur les décryptages de composition des produits. sans avoir passer au crible la compo des produits natura aussi bien que tu le fais, je m’étais déjà rendue compte que cette marque porte très mal son nom !

  6. Girly dit :

    Bonsoir !

    J’suis conseillère chez Natura Brasil depuis 6 ans et il n’a jamais été question de produits naturels ou bios ! D’ailleurs dans les produits et qd vous lisez la compo bien sûr il n’y a pas de silicone et de paraben mais il y a d’autres produits chimiques dont vous ne connaissez pas le nom et qui est tout aussi toxique que le silicone ! Sachez Mesdames, que nous sommes obligés de mettre des produits chimiques dans les produits de beautés sinon ils tourneraient et sentirais mauvais au bout de qques semaines ! En ce qui concerne Natura, il y a aussi des produits chimiques, on ne s’en est jamais caché par contre, Natura limite leur concentration et en mets beaucoup moins que d’autres produits tous comme les produits bios et c’est d’ailleurs pour ça que le label bio existe ! Quand à l’éthoxylation, elle n’est plus d’actualités car tous les produits et leurs fabrications ont évolués depuis janvier 2013 et cette technique n’existe plus.
    Aussi Natura n’est non testé sur animaux, matières premières et produits finis (chose très rare), favorise la vie de plusieurs communautés et est 7e dans le classement des entreprises les plus durables au monde.

    • Vanilline dit :

      Bonsoir Girly !
      Je me permets de répondre à votre message car je ne suis pas d’accord avec vous.
      Tout d’abord les silicones ne sont pas toxiques, ce sont des corps gras (huiles, cire) chimiquement inertes. Ils font partis des ingrédients cosmétiques les mieux tolérés, ne passent pas la barrière cutanée et ne s’accumulent pas dans l’organisme. C’est d’ailleurs en raison de cette innocuité mais également pour leurs effets immédiats (que je qualifierais de maquillage) qu’ils sont si largement utilisés.
      Les « produits chimiques pour empêcher les produits de tourner et de sentir mauvais » ce sont les conservateurs. Ils sont effectivement indispensables pour empêcher le développement bactérien mais tous ne se valent pas. Le methylchloroisothiazolinone (aussi appelé MIT) est par exemple beaucoup plus agressif que le Sodium benzoate. Il est par ailleurs possible de formuler des produits sans conservateurs: c’est le cas des formules anhydres ou des formules conditionnées dans des packaging airless.
      Natura brasil ne limite pas plus que n’importe quel fabriquant la concentration de ses conservateurs pour la simple raison qu’une concentration trop faible de ces conservateurs n’est pas efficace. A l’inverse il n’est pas possible d’avoir une concentration « démesurée » de ces substances dans un cosmétique car cela est régit par la loi.
      Enfin, l’éthoxylation est par définition la réaction chimique qui permet d’obtenir les émulsifiants en PPG- et PEG-. Ces émulsifiants étant les émulsifiants de prédilection du marché conventionnel, ce procédé est plus que jamais d’actualité.
      Dernière chose, ne pas tester un cosmétique sur un animal n’est pas rare, c’est interdit par la loi depuis 2004 (ce qui n’est pas le cas je vous l’accorde pour certaines matières premières régies par le règlement REACH).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>