• [Décryptage compo] Nars, blush orgasm

    Posté le 1 juin 2011, modifié le 22 novembre 2014

     En réponse à : Marie

    Le produit 

    Boitier : 4,5g
    Prix indicatif : 29 euros

    Infos officielles 

    Autorité ultime en fard à joues, NARS offre les couleurs les plus emblématiques pour vos pommettes.

    Naturelles, bonnes mines, ces nuances animent immédiatement le teint.
    Même une légère application des teintes plus intenses offre une couleur d’apparence naturelle.

    Texture soyeuse dans des tons mats ou chatoyants.
    Poudre micronisée pour une application douce et facile.
    Nuances emblématiques de NARS.

    http://www.narscosmetics.fr/couleur/blush-poudres-bronzantes/blush/fard-a-joues/orgasm

    Le point compo

    Premier ingrédient de la déclaration INCI : le talc. C’est une roche blanche très onctueuse qui permet d’obtenir des poudres procurant un effet « doux » sur la peau.

    Le polyéthylène, 2e ingrédient de la liste, est une base synthétique peu onéreuse et donne une consistance assez fine à la poudre.

    S’en suivent plusieurs cires et huiles estérifiées qui vont venir contrer l’effet desséchant du talc et adoucir la peau ainsi que des antioxydants afin d’empêcher leur rancissement.

    La conservation du produit est assurée par plusieurs parabènes et l’absence de conservateurs nocifs tels que les composés organo-halogénés est, à mon sens, un point positif.

     

    La liste des colorants présente plus bas peut paraître longue au premier abord mais rassurez vous elle regroupe tous les colorants utilisés dans les différents coloris du blush (votre référence ne contient donc pas tous ces composés mais seulement quelques un d’entre eux).

    A titre d’information, les colorants naturels sont en général très bien tolérés contrairement aux colorants azoïques. Ces pigments de synthèse sont sur la touche depuis quelques années en raison de leur potentielle dangerosité : certains, toxiques, ont déjà été interdits, tandis que d’autres sont fortement allergènes.

     

      

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Mots-clés de l'article:

7 commentaires.

  1. Carohebdo dit :

    Je suis surprise que la compo de se produit soit assez bonne finalement… Tant mieux :)

  2. Virginie dit :

    J’avais peur de lire la description, et c’est vrai que ça va finalement ^^

  3. Odessa dit :

    Ah oui étonnant, je m’attendais à quelque chose de pas terrible, bonne nouvelle ! Merci de ton analyse.
    D’ailleurs j’en profite pour te dire que je découvre ton site et je l’ai parcouru en entier, très instructif et très bien rédigé, merci!

  4. Tinky dit :

    Merci beaucoup pour ton aide !
    Par contre, j’ai vu que tu avais très bien noté l’ingrédient « Lanolin ». Mais j’ai lu sur internet que c’était un ingrédient comédogène. Est-ce que tu sais si c’est vrai ?
    Donc en conclusion, j’imagine que même avec une peau pourrie comme la mienne, on peut continuer à utiliser ce blush sans trop amplifier les dégâts !
    En tous cas merci encore d’avoir pris le temps de décrypter ce produit !
    Bisous ;)

    • Vanilline dit :

      La lanoline fait partie des ingrédients de la très grande famille des substances filmogènes (regroupant les alcools gras, les huiles minérales, synthétiques et naturelles, toutes les cires possibles, les polyquaternium…) Ils forment un film sur la peau qui empêche ainsi la déshydratation de celle-ci mais le revers de la médaille c’est qu’ils peuvent être comédogènes.
      Si tu es sensible aux substances que j’ai cité ci-dessus, fait attention sinon je ne pense pas qu’il y ait de problème ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>